Archive pour septembre 2014

Le nouveau lycée de jeunes filles de Sceaux ouvre ses portes lors de la rentrée scolaire d’octobre 1936. L’institution n’a pas encore de nom officiellement. Le recteur de l’Académie de Paris avait saisi le Conseil municipal afin qu’il délibérât sur la dénomination du nouvel établissement. Le choix, pour être valable, devait obligatoirement être adopté à l’unanimité.
Aussi, lors de la séance du 14 mars 1936, Monsieur Salze, conseiller municipal mais aussi ancien président de l’association des parents d’élèves du lycée Lakanal, propose le nom de lycée Florian. Outre le rôle du fabuliste dans l’histoire locale, son nom s’inscrivait dans la continuité du cours secondaire Florian, qui fonctionne alors rue Angot à Bourg-la-Reine, argumente Salze. Il s’en suit une vive discussion au sein du Conseil municipal.

Edouard Depreux propose le nom de Marie Curie : « Ce serait un moyen par lequel le Conseil reconnaîtrait les éminents services qu’elle a rendus à la science ; en outre, la famille Curie possède son caveau dans le cimetière communal ». Le conseiller municipal Choquet préfère, quant lui, le nom de Pierre à celui de Marie ; son collègue Cornille lui rétorque qu’il est illogique de donner un nom d’homme à un lycée de jeunes filles.

Pierre et Marie Curie

Pierre et Marie Curie dans le jardin de la maison du Docteur Curie à Sceaux (DR).

Afin de calmer les esprits, le Maire, André Deillon, fait passer au vote. Le résultat est sans nuance : 14 voix pour Florian, 5 voix pour Marie Curie et seulement 1 voix pour Pierre Curie. Le Conseil adopte alors le vœu que le lycée soit appelé Florian.

lycée Marie Curie

Vue du lycée Marie Curie depuis la grande cour (DR).

Quelques temps plus tard, le recteur de l’Académie portera son choix sur le nom de Marie Curie.

Archives municipales.
Selon Sophie Rouyer. Décembre 1995.